Agir pour la biodiversité

ACCUEIL » Agir pour la biodiversité
« Mon plus grand souhait est que, sur mon lit de mort, je puisse regarder chacun de mes petits-enfants et leur dire : J’ai fait de mon mieux.  C’est tout ce qu’on peut faire.  On essaie. »
David Suzuki
Réalisation Espace pour la vie

À la lumière des grands enjeux du déclin de la biodiversité, notre pouvoir d’agir au niveau local est d’autant plus important.  Il nous mène vers un virage écoresponsable et la conservation de nos milieux naturels.

Lors de la pandémie de la COVID-19, lorsque l’humanité a été contrainte d’annuler ses vols aériens et ses déplacements au sol,  la planète entière a bénéficié d’une réduction massive de l’émission des gaz à effet de serre.

Il s’agit de ramener l’action à l’échelle de l’individu, de la famille, de l’entreprise et de la communauté pour avoir un impact positif sur la biodiversité locale.  Si nous donnons une chance à la nature, elle peut rebondir.

Voici quelques pistes pratico-pratiques qui peuvent nous aider à conserver notre biodiversité locale…

 

Marché public : Fruits et légumes de culture maraichère responsable d’Agriculture urbaine Saint-Bruno (photo : Élizabeth Ménard)

Plantez des arbres

  • Participez aux activités de plantation de la Fondation du Mont-Saint-Bruno.
  • Plantez des arbres ou une haie sur votre terrain.  Demandez à votre propriétaire de le faire si vous vivez en appartement.
  • Demandez à votre patron s’il est possible de planter des arbres sur le terrain de l’entreprise et offrez d’organiser l’activité avec vos collègues.
  • Créez une mini forêt urbaine en utilisant la méthode Miyawaki.

Planifiez des espaces verts

  • Semer un jardin potager ou un jardin de fleurs dans votre cour arrière ou sur votre balcon.
  • Intégrer votre aménagement paysager à l’écosystème de la région afin que les prédateurs naturels puissent réduire le besoin d’herbicides.
  • Construisez un jardin de pluie (Guide de bonnes pratiques)
  • Découvrez les bienfaits des murs végétalisés pour atténuer la pollution de l’air, du sol et du bruit, chez vous, au travail et dans la communauté.  N’oubliez pas les murs végétalisés intérieurs ou de verdir votre demeure en y ajoutant des plantes.
  • Vous voulez une pelouse où les mauvaises herbes et les vers blancs sont du passé ?  Voici les astuces des scientifiques d’Espace pour la vie (Jardin botanique de Montréal) pour une belle pelouse en santé et écologique.
  • Choisissez les engrais naturels plutôt que des engrais chimiques.

Au niveau gouvernemental

  • Demandez aux élus de favoriser le reboisement en milieu urbain, de protéger les milieux naturels vulnérables et à contribuer au développement de jardins communautaires.
  • Demander à votre municipalité de participer au programme Accroître les forêts canadiennes dont l’objectif est de planter deux milliards d’arbres au Canada d’ici 2030.
  • Assurez-vous qu’il y ait des règlements municipaux sur les espaces verts quant au développement domiciliaire, à la construction d’entreprises, de parcs industriels ou de centres d’achat, surtout s’il y a plusieurs espaces de stationnement de prévus.
  • Consulter  les recommandations sur la consommation responsable du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
  • Aidez la Fondation du Mont-Saint-Bruno à nettoyer les berges.
  • Demandez aux élus de protéger les cours d’eau dans le plan d’urbanisme de la ville.
  • Évitez les activités récréatives comme les randonnées en wakeboat ou la marche sur les berges, qui dégradent les bandes riveraines.
  • Utilisez des produits écoresponsables plutôt que des détergents polluants pour vos tâches domestiques.  Les détergents sont déversés dans nos cours d’eau.
  • Choisissez un épandage écoresponsable l’hiver.
  • Réduisez la quantité de chlore car ce produit accompagne les grandes quantités d’eau de piscine qui s’écoulent dans les cours d’eau au printemps.
  • Évitez le gaspillage alimentaire et demandez aux gouvernements qu’il y ait une loi pour interdire le gaspillage alimentaire des commerces.
  • Évoluez vers une diète à base de plantes plutôt que de viande.
  • Achetez local.
  • Privilégiez l’agriculture locale afin d’assurer la résilience alimentaire.
  • Évitez les emballages, les bouteilles et les ustensiles de plastiques.
  • Cuisinez à la maison ou avec des amis plutôt que de commander des aliments ultra transformés, dont l’emballage pollue l’environnement.
  • Organisez un groupe de cuisine communautaire.
  • Adoptez des pratiques d’économie circulaire et évitez les biens de consommation qui disparaissent ou sont détruits après la première utilisation.
  • Privilégiez les contenants réutilisables pour le café, le thé, l’eau, etc.
  • Utilisez des récipients hermétiques plutôt que des sacs jetables en plastique pour conserver vos aliments.
  • Apportez vos sacs lorsque vous faites l’épicerie.
  • Apportez votre lunch et vos ustensiles
  • Investissez dans un bon rasoir électrique plutôt que des rasoirs jetables.
  • Utilisez la coupelle menstruelle et d’autres produits sanitaires responsables.
  • Achetez des tissus en microfibres pour le nettoyage plutôt que des chiffons ou lingettes jetables.
  • N’oubliez pas les couches lavables pour bébé, même si les couches jetables sont parfois un incontournable.
  • Demandez aux fournisseurs de produire des couches lavables et confortables pour aînés.
  • Recyclez, particulièrement le verre et les cannettes de métal qui sont réutilisés de façon responsable.
  • Prenez le transport collectif au travail, marchez pour vous rendre à l’épicerie, prenez votre vélo pour vous déplacer.
  • Réduisez le smog en cessant de chauffer au bois.
  • Couper le contact de votre véhicule quand il est immobilisé au passage d’un train, à l’attente d’un passager…
  • Demandez aux enseignants de vos enfants s’ils ont un curriculum sur la biodiversité.
  • Ajoutez votre voix au mouvement citoyen pour la conservation de nos milieux naturels et leur connectivité.
  • Reconnectez-vous à la nature et célébrez les espaces verts !