Les cours d’eau

ACCUEIL » CONSERVER NOS MILIEUX NATURELS » Les cours d’eau

Le mont Saint-Bruno se situe au cœur du bassin versant de la rivière Richelieu, un vaste territoire de 2546 km2 allant du lac Champlain à son embouchure dans le fleuve Saint-Laurent.  Un réseau de petits ruisseaux sillonne la montagne, son pourtour et les municipalités avoisinantes.  Ils composent une trame bleue aux paysages variés avant d’aller rejoindre la rivière Richelieu. Ce sont des couloirs de connectivité par excellence, reliant montagne, lacs, boisés et milieux humides.

Les enjeux

Parmi les problèmes de conservation des cours d’eau, on retrouve l’état des bandes riveraines, la faible qualité de l’eau, l’érosion des berges, les obstacles à l’écoulement, les espèces nuisibles et la perte d’habitat naturel liée à la fragmentation du territoire.  Six enjeux sont à surveiller dans la gestion de nos cours d’eau.  Pour en savoir plus, visitez le site du projet Répert’eau.

Plus le cours d’eau est accessible à l’empreinte humaine (agriculture, pêche, baignade, randonnées en bateau…), plus le besoin de conserver est nécessaire pour assurer la qualité de l’eau et la santé des bandes riveraines.  Le déversement de produits chimiques par l’industrie, le milieu agricole et les citoyens favorise le développement de la cyanobactérie, mieux connue sous le nom d’algue bleue.

La plantation et la connectivité

Au fil des ans, la Fondation a été particulièrement active dans la conservation des ruisseaux du pourtour du mont Saint-Bruno par le nettoyage des berges et la plantation d’arbres.  Son principal défi est de rétablir des passages de vie pour les différentes espèces de plantes, d’insectes et d’animaux aquatiques et terrestres, dans la mesure du possible, en utilisant la trame bleue, dont les ruisseaux, et en mobilisant les propriétaires riverains et les municipalités.