L’action concertée ?

ACCUEIL » Du global au local… tout est relié » L’action concertée ?

Qui assure la conservation du milieu naturel de notre coin de pays ?

Les scientifiques et les œuvres de bienfaisance du milieu de l’environnement travaillent d’arrache-pied pour conserver nos milieux naturels. On pense, entre autres, aux équipes universitaires, ainsi qu’à COVABAR, Nature-Action Québec, Réseau Nature, IRBV, IRDA,  Institut EDS, Réseau de milieux naturels protégés, Vivre en Ville, Mouvement Ceinture Verte, Patrimoine vert, SNAP-Québec, Regroupement des organismes propriétaires de milieux naturels protégés du Québec, Espace pour la vie, Fondation David Suzuki, Ciel et Terre, Saint-Bruno en transition, Société pour la conservation de la nature du Canada et évidemment la Fondation du Mont-Saint-Bruno.

Au niveau local, il y a les citoyens et citoyennes, les dirigeants d’entreprises et les élus des quatre municipalités qui entourent le mont Saint-Bruno : Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Mathieu-de-Beloeil et Sainte-Julie.

Au niveau régional, les conseils en environnement (CRE) de Longueuil et de Montérégie Est agissent pour faire progresser les dossiers environnementaux.  Au niveau supralocal, la Communauté Métropolitaine de Montréal et les MRC influencent les décisions.  Au niveau provincial, celles du MELCC, du MAPAQ, du MAMH et de la SÉPAQ ont un grand impact sur l’environnement, sans compter que le ministère de la Défense nationale du Canada est un joueur clé.

À quelle porte doit frapper l’abeille pour dire qu’elle va bientôt mourir ?

Le manque de cohésion et de complémentarité entre les gouvernements et les organismes environnementaux, la course non durable aux profits du secteur privé, le financement de l’environnement qui n’est pas au rendez-vous,  l’idéologie qui oppose de facto les partis politiques sont autant d’enjeux qui mettent en péril la biodiversité.  Nous devons agir ensemble pour la conservation et sauver l’abeille.